Triple Helix

Triple hélice

Triple hélice

Participation de TUSUR dans le modèle «Triple hélice»

La théorie de triple hélice (Triple Helix) a été conçue au début du 21ème siècle par deux professeurs : Henry Etzkowitz (Université de Newcastle, Grande Bretagne) et Loet Leydesdorff (Université d’Amsterdam, Pays-Bas). Cette triple hélice symbolise l’union du gouvernement, de l’entreprise et de l’université, qui sont des éléments clés de tout système innovant d’un pays.

Ce modèle illustre l’incorporation successive d’éléments de l’interaction à chaque étape de la conception des produits innovants. Lors de la première étape, production des savoirs, se sont le gouvernement et l’université qui agissent. Lors de la deuxième étape, transfert des technologies, l’université collabore avec l’entreprise, et ce sont l’entreprise et le gouvernement qui introduisent les produits sur le marché.

L’impact de l’université dans le fonctionnement de ce modèle est incontestable. Actuellement, les pays développés sont en train de passer à l’économie de la connaissance, où les connaissances et les technologies constituent le facteur primordial de la compétitivité d’un pays. Les universités, dont le rôle consiste à effectuer des recherches, deviennent ainsi une ressource importante de la production hi-tech.

TUSUR participe de façon active à l’implantation de ce modèle en Russie. Notre université a créé un complexe innovant à but pédagogique et scientifique, qui réunit les instituts de recherche scientifique, les compagnies hi-tech, les bureaux d’études et les laboratoires des entreprises, situés au sein de l’université. Actuellement, les entreprises sont très demandeuses de recherches ciblées. En 2009 les chiffres d’affaires de ces commandes se sont élevés à 3 M de dollars et le montant du financement de projets d’étudiants à 433 mille dollars.

De jour en jour TUSUR renforce son interaction avec les entreprises en développant de nouveaux domaines de coopération: les compagnies acceptent des étudiants pour les stages, financent les recherches de l’université et proposent des thèmes pour les projets d’étudiants. Le fond de capital-risque va être créé prochainement dans le but de soutenir les nouvelles start-ups. Grâce à cette alliance, pendant les six dernières années, TUSUR a réussi à augmenter les investissements extérieurs de ces recherches de 19 fois.

À TUSUR, l’application et le développement du modèle «Université-Entreprise-Gouvernement» est confié au vice-recteur chargé du développement innovant et des relations internationales, Prof. Alexandre F. Uvarov. C’est lui qui a initié la création de l’Institut de l’Innovation, dont l’objectif est de coordonner l’ensemble de l’infrastructure innovante de l’université. Récemment, le «Centre du développement corporatif» a été créé au sein de l’Institut pour mieux assurer le fonctionnement de «Triple hélice». Dans le cadre de ces objectifs nous envisageons de mettre en place un système innovant au niveau mondial, qui rend possible la création de nouvelles entreprises hi-tech, spécialisées en recherches dans les domaines prioritaires du développement de TUSUR.


 

Articles traitant de «Triple hélice», rédigés par les professeurs de la chaire «Gestion d’Innovations»

1) P. N. Drobot, D.A Drobot, N.G. Teterkina. Icon Problème d’analyse quantitative dans le modèle «Triple hélice» (223,3 Ko) (en russe) // Publications de la conférence internationale «Développement de la coopération technico-scientifique des centres éducatifs et scientifiques de la Russie, avec la participation des chercheurs russes travaillant à l’étranger », 2-4 avril 2010. (http://tsu.ru/WebDesign/tsu/core.nsf/structurl/om_kongress) (accessible en russe seulement)

2) P. N. Drobot, D.A Drobot, N.G. Teterkina. Icon Rôle primordial des universités dans le modèle «Triple hélice» (115,7 Ko) (en russe) // Publication de la XIVème conférence russe «Science et Éducation». – Russie, Tomsk, 19-23 avril 2010.

Résumé

Le modèle «Triple hélice» représente le modèle du développement innovant, fondé sur le principe de l’interaction de l’université (U), de l’entreprise (E) et du Gouvernement (G). Grâce au travail des chercheurs paraissent des articles et des références qui constituent une base thématique considérable, la composante-U devenant très importante. L’université joue un rôle déterminant dans ce processus, puisqu’elle favorise l’apparition de la composante-E : l’accumulation de savoirs dans l’université rend le milieu propice au transfert de technologies, au brevetage et à la création d’entreprises hi-tech. Sans croissance de la composante-U, l’apparition même de la composante-E dans le modèle «Triple hélice» est impossible. En même temps la composante-U se voit influencée par les composantes E et G, qui peuvent définir les objectifs de recherche pour les chercheurs. Cette interaction ne diminue pas l’importance de l’université, puisque les objectifs ne pourront être atteints que par l’infrastructure universitaire développée. La réaction peut être soit positive soit négative, mais de toute manière l’accumulation de savoirs et de savoir-faire dans les universités et dans le modèle «Triple hélice» représente une valeur sûre et joue ainsi un rôle primordial dans le développement de l’économie de la connaissance.

3) P. N. Drobot, D.A Drobot, N.G. Teterkina. Icon Problème d’analyse quantitative dans le modèle «Triple hélice» (226,4 Ko) (en russe) // Publication de la VIème conférence scientifique russe «Innovations-2010».- Russie, Tomsk, 12-16 avril 2010.- pp.305-310

Résumé

Le modèle «Triple hélice» représente le modèle du développement innovant, fondé sur le principe de l’interaction de l’université (U), de l’entreprise (E) et du Gouvernement (G). Chaque composante de ce modèle possède ses paramètres de mesure. Les paramètres des composantes U et E peuvent être mesurés séparément à l’aide de la statistique descriptive, mais il est très difficile d’analyser leur interaction. L’impact de la composante G dans le modèle est déterminé par les lois nationales et régionales. Les outils mathématiques permettent d’étudier séparément les trois composantes, ce qui est pratiquement impossible dans les domaines de leur interaction. L’emploi d’analogies contribue à la meilleure compréhension de l’influence mutuelle des éléments de la «Triple hélice». Dans la physique de sémiconducteur existe un phénomène d'instabilité hélicoïdale du plasma électron-trou (effet d’oscillateur), dont le fonctionnement est assez similaire au modèle «Triple hélice».

Plan du site