Research area

Recherche internationale

Recherches effectuées en collaboration avec nos partenaires étrangers

TUSUR collabore avec 20 universités et organisations dans les pays suivants:Allemagne, États-unis, Grande Bretagne, France, Taiwan etc.

Actuellement, dans le cadre des domaines prioritaires de recherche, TUSUR coopère dans huit domaines:

1. Matériaux et revêtements de nanotaille et à nanostructure et technologies du plasma

Domaines de recherche:

  • Technologies plasma électro-ioniques pour la modification des caractéristiques de surface de matériaux
  • Synthèse de nouveaux matériaux aux caractéristiques prédéterminées y compris des matériaux nanostructurés, grâce à de nouvelles sources de particules chargées dans le plasma et des générateurs de plasma.
  • Élaboration d’une base scientifique pour l’obtention de revêtements thermo-stabilisants aux transitions de phase contrôlées

Aujourd’hui, en coopération avec l’Université de Berkeley (États-Unis), nous avons réalisé 7 contrats de recherche dans le domaine de la physique des plasmas.

Notre partenaire:

Université de Berkeley (États-unis)

TUSUR est très active dans les études menées en coopération avec le Laboratoire National de Lawrence (Berkeley, États-unis), avec le Centre de recherche sur les ions lourds (GIS) (Darmstadt, Allemagne) et avec d’autres organisations scientifiques.

2. Création de systèmes radioélectroniques à base de nanoélectronique d’hyperfréquence

Domaines de recherche:

  • Nanoélectronique
  • Hétérostructures

Objectifs prioritaires:

  • Formation d’ingénieurs en collaboration avec l’Institut d'Électronique des semi-conducteurs d’hyperfréquence «Micran» (Tomsk, Russie). Cette formation est orientée vers les besoins de la zone économique spéciale de commercialisation à Tomsk.
  • Mise en place d’un centre d'élaboration de Circuits intégrés monolithiques hyperfréquences.
  • Élaboration de nanotechnologies pour réaliser des opérations de bases et de la recherche analytique dans le domaine des technologies nano-hétéro-structurées et des éléments aux normes technologiques 30–90 nm.

Nos partenaires:

  • Université de Limoges (France)
  • Université de Lille (France)
  • Université de technologies de Delft (Pays-Bas)
  • Institut de recherche en hyperfréquence, communication et optique XLIM au sein de l’Université de Limoges (France)
  • Agence française de l’espace CNES à Toulouse (France)
  • Centre ASTRON à Dwingeloo (Pays-Bas)
  • Compagnie OMMIC (France)
  • Compagnie Applied Wave Research Co (États-unis)

3. Recherche fondamentale en radioélectronique

Domaine de recherche:

  • Création et étude des modèles de champs physico-statistiques vectoriels dans les radars de surveillance à ouverture synthétique.
  • Création et mise en évidence expérimentale des modèles physico-statistiques de cheminement d’ondes radio dans le milieu hétérogène accidentel.
  • Étude des bases technico-scientifiques de la conception de radiosystèmes de mesure.
  • Étude des méthodes d’augmentation des résolutions temporelle et spatiale des détecteurs employés dans la télévision.
  • Principes de la création d’outils de calcul par télévision de précision dans les systèmes de sécurité et de contrôle.
  • Reconnaissance et traitement d’images et de signaux multidimensionnels

De 2001 à 2007, le centre de recherche des systèmes radiotechniques de TUSUR a rempli 4 contrats de recherche, en collaboration avec le centre international de recherche en Télécommunications et Radar (IRCTR). Les recherches étaient concentrées autour de la détection électromagnétique vectographe. Ces travaux ont servi de base à la création aux Pays-Bas de radar vectographe de nouvelle génération, aux qualités plus performantes dans l’estimation simultanée de tous les éléments des matrices de dispersion. Ces qualités de précision et de résolution ont été considérablement améliorées.

Projets scientifiques communs de TUSUR et de l’IRCTR

  • Classification et amélioration de contraste d’objets radar complexes.
  • Augmentation de contraste polarimétrique d’objets radar
  • élaboration de radars vectographes de nouvelle génération
  • Étude des méthodes de sondage superficiel.
  • Études théoriques et expérimentales des caractéristiques électrodynamiques du sol dans la bande ultra-large.

En 2002, au sein de TUSUR a été ouverte une filiale sibérienne de centre international de recherche en Télécommunications et Radar (IRCTR) (Delft, Pays-Bas):IRCTR-SB

Nos partenaires:

  • Institut National des Télécommunications (Varsovie, Pologne)
  • Centre allemand d’opérations spatiales (Munich, Allemagne)
  • Université de Nantes (France)
  • Laboratoire Rutherford à Appleton (Angleterre)
  • Centre européen de technologie spatiale
  • Centre international de recherche en Télécommunications et Radar (IRCTR), Université de technologies de Delft (Pays-Bas)
  • Université Georg Simon Ohm (Nuremberg, Allemagne)

4. Systèmes automatisés intelligents de traitement d’information et de contrôle

Domaines de recherche:

  • Systèmes de na navigation d’objets mobiles et contrôle des procédés techniques.
  • Identification d’images
  • Synthèse d’algorithmes optimaux d’identification de modèles stochastiques.
  • Ensemble de programmes automatisés EduCAD

Nos partenaires:

  • Université de technologies (Delft, Pays-Bas)
  • Agence française de l’espace CNES à Toulouse (France)

5. Optoélectronique et nanophotonique

Domaines de recherche:

  • Effets d’auto-interaction de faisceaux de lumière sur des matériaux photoréfractaires et photopolymériques et sur des conduits d’ondes fabriqués à partir de ces matériaux.
  • Élaboration de transformateurs optiques à partir de cristaux photoréfractaires nanostucturés.

Nos partenaires:

  • Université Georg Simon Ohm (Nuremberg, Allemagne)
  • Université technique de Clausthal (Allemagne)
  • Université Friedrich-Schiller d’Iéna (Allemagne)
  • Université de Kuopio (Finlande)
  • Académie Nationale des Sciences de Biélorussie
  • Université d'État de Bélorussie
  • Université pédagogique d'État de la ville de Mozyr (Bélorussie)

Pour effectuer ces recherches, un centre international de recherche en «Optique non linéaire et spectroscopie de cristaux» a été créé.

6. Études appliquées dans le domaine du couplage optique.

Le laboratoire de recherche de l’entreprise de télécommunication allemande KRONE a été ouvert à TUSUR en 2003.

7. Recherche fondamentale et appliquée dans le domaine des matériaux cosmiques.

Ces recherches sont effectuées en coopération avec l’Université Polytechnique de Shenyang (Chine).

8. Mise en place de complexes électrotechniques efficaces, élaborés à partir d'électronique de puissance intelligente (de technologie aérienne et spatiale), et de systèmes industriels classiques.

Domaines de recherche:

  • Élaboration de projets, ainsi que création de moyens et de systèmes de contrôle à l’aide d’objets saturés en énergie et de procédés technologiques.
  • Sources électriques de garantie fondées sur des systèmes d’accumulateurs d’approvisionnement électrique sans défaillance.
  • Chauffage dirigé par haute fréquence selon un programme préétabli.
  • Élaboration de projets et création de complexes électrotechniques de haute efficacité.

Objectifs principaux:

  • Organisation de recherches scientifiques et formation de spécialistes en élaboration des projets de complexes électrotechniques de haute efficacité.

Domaines d’application:

  • Technique aérienne et spatiale
  • Transport ferroviaire
  • Chirurgie et réanimation
  • Métallurgie
  • Industrie automobile
  • Industrie chimique
Plan du site